Tonnerres de Brest : les EMR étaient à l’honneur sous le chapiteau DCNS

Acteur majeur de l’économie maritime et de l’innovation, DCNS a présenté  au public des Tonnerres de Brest ses projets en cours dans le domaine des énergies marines renouvelables (EMR), nouvel axe de développement du Groupe. Retour sur l’actualité brestoise du Groupe, innovateur dans les énergies.

DCNS, acteur au cœur de l’innovation dans la rade de Brest

DCNS a présenté l’avancée de ses projets dans les EMR sous son chapiteau mais également au « Village des Sciences et des Technologies de la mer » et sur le stand du Pôle Mer Bretagne, pôle de compétitivité autour des activités économiques en mer, dont le Groupe est un des membres fondateurs. Lundi 16 juillet, les équipes DCNS de Brest ont reçu les élèves de l’ENSTA ParisTech et de l’ENSTA Bretagne inscrits dans le cadre de l’école d’été énergies marines renouvelables.

Autant de lieux et d’occasions pour que se rencontrent mondes scientifique et industriel et pour partager la conviction du Groupe : le vingt-et-unième siècle sera maritime.

DCNS lève le voile sur la nouvelle maquette de l’éolienne flottante Winflo


Sous le chapiteau, DCNS a dévoilé aux visiteurs la dernière maquette d’éolienne offshore flottante Winflo : trois mètres de haut pour une éolienne bipale et non pus tripale. Fruit de son partenariat avec Nass&Wind, Vergnet, l’IFREMER et l’école d’ingénieur de l’ENSTA Bretagne, le projet Winflo est désormais développé au sein d’une société dédiée, appelée à devenir le premier équipementier sur ce marché prometteur et à lancer l’industrialisation et la commercialisation d’ici 2020 de véritables éoliennes marines.
Face à l’éolien posé, l’éolien offshore présente de nombreux avantages. Il permet d’accéder à une ressource énergétique plus dense et de limiter l’impact visuel depuis la côte.

L’hydrolienne L’Arcouest bientôt de retour à Brest

Destiné à devenir le premier parc hydrolien au monde, le projet EDF-DCNS de Paimpol-Bréhat progresse cet été avec le lancement du chantier de pose du câble entre l’anse de Launay à Ploubazlannec et le site d’implantation du futur parc au large de l’île de Bréhat. Le câble permettra d’évacuer l’énergie produite par les hydroliennes vers le réseau ERDF. Les travaux, d’une durée d’un mois, confiés à l’entreprise spécialisée LD Travocéan, consistent essentiellement au déroulement d’un câble à partir d’une barge, à son enseuillement sur près de 4 kilomètres puis sur fonds marins. Un poste de livraison sera par ailleurs construit après l’été.

La turbine de la première hydrolienne, L’Arcouest, se trouve actuellement dans les ateliers d’OpenHydro en Irlande pour expertise et analyse des données recueillies au cours de sa phase de test d’octobre 2011 à février 2012 au large de Paimpol-Bréhat. Après son remontage complet au port de Brest et des essais en mer d’Iroise, elle devrait être immergée pour la seconde fois sur le site de Paimpol-Bréhat à la rentrée 2012.

L’Arcouest a été en partie construite par DCNS qui, fort de son savoir-faire, a assuré la fabrication de dix pâles au sein de l’atelier composite du centre de Lorient. L’assemblage de ces pâles à la turbine, fabriquée en Irlande, a quant à lui été mené par des équipes DCNS du centre de Brest.

DCNS et OpenHydro ont signé un accord stratégique pour associer leurs savoir-faire sur le marché de la production d’énergie à partir des courants marins. Dans ce cadre, DCNS a pris une participation dans OpenHydro à hauteur de 11%.

En savoir plus sur les activités du Groupe dans les EMR.

Partager sur Facebook