A+A-

Message d’Hervé Guillou, Président-Directeur général du Groupe

HGU

Un partenariat dense et une relation de confiance avec la DGA et la Marine nationale

DCNS et ses 13 000 collaborateurs ont vécu une année intense, marquée par des succès commerciaux, en France et à l’international. Nous avons, notamment, finalisé la vente d’une frégate FREMM et de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) à l’Égypte. En partenariat avec Piriou, nous avons remporté un contrat pour la livraison de quatre bâtiments de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH) à la Marine nationale. Dans le domaine des services, nous avons consolidé notre position en engrangeant en 2015 un contrat pour les Scorpène® de la marine malaisienne, en renouvelant le contrat d’entretien des sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) et des frégates de premier rang. Au bilan, DCNS dispose aujourd’hui de 12,3 milliards d’euros en carnet de commandes. L’année s’est avérée très dense, également, sur le plan industriel. Avec, notamment, la construction à Lorient de la première des quatre corvettes Gowind® acquises par la marine égyptienne ; la poursuite du programme Barracuda, de six sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) destinés à la Marine nationale ; ou encore le lancement, sur le site de Paimpol-Bréhat, de la ferme hydrolienne expérimentale. En 2015, DCNS a beaucoup entrepris, innové, investi.

« En 2015, DCNS a beaucoup entrepris, innové, investi. »

Le Plan de progrès porte ses premiers fruits

Après une année 2014 en perte, il était crucial pour le Groupe de retrouver immédiatement le chemin de la profitabilité. Issu d’une large concertation interne, notre Plan de progrès porte ses premiers fruits. En 2015, nous avons rétabli l’équilibre des comptes, avec un résultat net positif de 58,4 millions d’euros et un chiffre d’affaires stable à 3,04 milliards d’euros. Enfin, en 2015, DCNS a mené à bien un premier plan d’économies de 100 millions d’euros et lancé son Plan de progrès triennal pour 2016-2018. Les équipes peuvent être fières des efforts accomplis. Ce redressement est le résultat de la mobilisation de tous les employés, autour de nos six axes de transformation.

« Il reste beaucoup à entreprendre pour valoriser pleinement les technologies et les savoir-faire exceptionnels du Groupe. »

L’international représente un puissant levier de croissance

Nous avons aussi repensé notre organisation afin de réduire les délais et les coûts de fabrication. Mais il reste beaucoup à entreprendre pour valoriser pleinement les technologies et les savoir-faire exceptionnels du Groupe. En 2015, DCNS a consacré près de 10 % de son chiffre d’affaires à la R&D, un niveau supérieur à la moyenne des industries navales de défense européennes. Pour optimiser nos coûts de développement et de production, tout en maintenant le haut niveau de qualité et de performance qui fait notre réputation, nous concevons nos produits avec le souci constant de la modularité et de l’adaptabilité aux besoins spécifiques de chaque marine. Nous investissons également dans l’élargissement de notre gamme de services (maintien en condition opérationnelle, formation, assistance technique…), qui constitue un vrai facteur de différenciation. Enfin, DCNS poursuit l’extension de son emprise industrielle à l’étranger. Le Groupe est aujourd’hui implanté dans une quinzaine de pays. Il peut ainsi accompagner et construire les infrastructures, apporter sur place le service nécessaire pendant toute la durée de vie et la mise en œuvre de ses programmes.
En France, notre partenariat avec la Direction générale de l’armement (DGA) ne cesse de se renforcer, avec notamment l’accélération du programme des frégates de taille intermédiaire (FTI), qui devra être facilement adaptable aux besoins des clients internationaux. Enfin, nous nous développons dans les énergies marines renouvelables, autour de trois technologies : hydrolien, éolien flottant, énergie thermique des mers. Autant de marchés d’avenir où nos expertises trouvent un nouveau champ d’application.

« Nous sommes tous mobilisés pour renouer durablement avec une croissance rentable. »

Un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros en 2025

Le Groupe est ainsi engagé dans des projets créateurs de valeur. À court terme, nous sommes tous mobilisés pour renouer durablement avec une croissance rentable, en assurant une exécution parfaite des grands programmes industriels en cours, en poursuivant l’amélioration de notre compétitivité, en nous projetant sur de nouveaux marchés. À plus long terme, à l’horizon 2025, nous visons un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros, dont la moitié à l’international et une part significative dans les énergies marines renouvelables. Il s’agit là d’une ambition élevée, à la hauteur des savoir-faire du Groupe. Leader européen du naval de défense, DCNS est l’un des très rares industriels au monde à concevoir, réaliser et maintenir en service des systèmes navals de haute technologie, sur l’ensemble du spectre de la flotte, depuis les corvettes jusqu’au porte-avions et aux sous-marins à propulsion nucléaire ou conventionnelle. Cette maîtrise nous confère une position unique. Elle me rend très confiant dans notre capacité à relever les grands défis qui s’annoncent.