A+A-

Acoustique sous-marine : les chercheurs de DCNS aux JJCAB 2016 à Marseille

22.11.2016
À l’issue de l’évènement, François Reynard a remis le prix de l’Industrie des JJCAB 2016 à Romain Viala, de l'Institut de recherche FEMTO-ST (Franche-Comté électronique, mécanique, thermique et optique – sciences et technologies), pour ses travaux sur le développement d'outils d'aide à la conception pour luthiers.
À l’issue de l’évènement, François Reynard a remis le prix de l’Industrie des JJCAB 2016 à Romain Viala, de l’Institut de recherche FEMTO-ST (Franche-Comté électronique, mécanique, thermique et optique – sciences et technologies), pour ses travaux sur le développement d’outils d’aide à la conception pour luthiers.

Si l’acoustique constitue un domaine de recherche en constante expansion depuis une quinzaine d’années en France, ceux de l’acoustique et de la vibro-acoustique sous-marines du secteur de défense restent encore méconnus, malgré 70 ans d’existence. DCNS Research participait les 17 et 18 novembre à la sixième édition des Journées jeunes chercheurs en vibration, acoustique et bruit (JJCAB), à Marseille, pour changer la donne.

Créé par Christian Audoly en 2011, à la naissance de DCNS Research, le département Acoustique du Centre d’étude pour la maîtrise de l’information et des signatures (CEMIS) compte aujourd’hui six ingénieurs de recherche à Ollioules. Trois doctorants, en moyenne, renforcent l’équipe sur ses travaux de recherche.

« Nos problématiques concernent l’optimisation de la discrétion (sources de bruits internes, rayonnées par le sous-marin), de la furtivité (réduction de la signature du sous-marin vis-à-vis d’une onde sonar émise par un navire ennemi) et de la détection sous-marines, sans oublier l’intégration des systèmes acoustiques sur les porteurs », détaille François Reynard, nouveau responsable du département. « De nouveaux besoins émergent également du côté de la communication acoustique, un secteur plus récent que DCNS Research compte investiguer afin d’offrir à nos navires de nouveaux avantages compétitifs ».

Promouvoir cette activité de recherche, et plus largement celle du Groupe, a constitué le fil rouge de la conférence plénière assurée par François Reynard à l’occasion des JJCAB 2016. « L’enjeu, c’est d’intéresser les académiques à nos thématiques, pour développer nos partenariats à des fins de recherche collaborative. Il est aussi de nous constituer un vivier de compétences autour de ces jeunes doctorants désireux de rejoindre DCNS ou de collaborer avec nous depuis leurs laboratoires d’appartenance ».

Attirer de nouveaux talents : Valentin Meyer, docteur en acoustique

Il incarne la nouvelle génération de l’acoustique en France et présentait lui aussi, ses travaux lors des JJCAB 2016. Embauché en novembre au département Acoustique de DCNS Research comme ingénieur de recherche, Valentin Meyer y a aussi réalisé une thèse CIFRE (en partenariat avec l’INSA de Lyon), après un diplôme d’ingénieur de l’ENSTA ParisTech. Il a développé une nouvelle méthode pour modéliser les bruits et vibrations de coques cylindriques raidies. Complémentaire de modèles numériques utilisés jusqu’alors, elle permettra de prédire plus finement le comportement des produits sous-marins de DCNS, et ce, dès la phase de conception.