A+A-

DCNS a invité les étudiants ingénieurs au salon Euronaval

25.10.2016

  Du 17 au 21 octobre avait lieu la 25e édition du salon Euronaval au Parc des expositions de Paris-Le Bourget, rendez-vous incontournable des acteurs du naval de défense et de la sécurité maritime du monde entier. C’était l’occasion pour DCNS de présenter ses expertises et innovations aux étudiants ingénieurs de ses écoles cibles, qui ont été accueillis sur son stand pour une demi-journée de découverte le 21 octobre. Pierre-Yves Miton, responsable des relations écoles du Groupe, nous présente les enjeux de cette visite.

_DSC7918

Quelles relations le groupe DCNS entretient-il avec les écoles et quels sont les objectifs de cette « matinée écoles » à Euronaval ?

« Le Groupe a tissé des liens avec une vingtaine d’écoles d’ingénieurs qui forment les jeunes aux métiers qui le concerne aujourd’hui et le concerneront demain. Cela se traduit par des interventions de nos experts dans les écoles pour dispenser des cours ou pour participer à des simulations de job dating par exemple. L’année dernière, un groupe d’étudiants de l’ENSTA Paris Tech a visité le chantier du Barracuda à Cherbourg : une journée marquante pour ces futurs ingénieurs. L’objectif, sur le salon Euronaval, est de faire connaître nos activités à ces jeunes talents et de les inciter à postuler chez DCNS. »

_DSC8071

Quelles opportunités DCNS offre-t-elle à ses futurs ingénieurs ?

« Tout d’abord la possibilité de travailler sur des produits d’une complexité jamais égalée : le SNLE, par exemple, est considéré comme le produit le plus complexe jamais inventé. DCNS, c’est une ouverture sur le maritime avec le naval de défense et les énergies marines renouvelables (EMR), domaine pour lequel le Groupe a de grandes ambitions puisqu’il entend y réaliser 25 % de son chiffre d’affaires d’ici 2025. L’internationalisation du Groupe offre des perspectives de carrières à l’étranger. À ce titre, la maîtrise de l’anglais est demandée aux futurs candidats et leur niveau évalué lors des entretiens d’embauche. Enfin, la digitalisation du Groupe avec la refonte de tous ses systèmes et l’introduction de technologies digitales dans l’ensemble de ses activités crée de nouveaux besoins en recrutement : ingénieurs logiciel, ingénieurs études et conception, par exemple, mais aussi ingénieurs cybersécurité, architectes naval/systèmes de combat et chargé(e) d’études essais. »

Comment DCNS accompagne-t-elle ses nouveaux collaborateurs ?

« Le parcours d’intégration accompagne tout nouveau collaborateur – CDI, stagiaire ou alternant – afin de l’aider à intégrer les aspects techniques de son poste ainsi que l’environnement culturel et social du Groupe. Chaque arrivée est préparée en amont afin que la prise de poste se déroule dans les meilleures conditions. Par ailleurs, en 2016 le Groupe a accueilli 350 alternants et le même nombre de stagiaires. Il faut aussi souligner que nous avons besoin de talents féminins et que le Groupe a une solide politique handicap. »

_DSC8403

Le témoignage de Thomas Merveilleux du Vignaux, concepteur-développeur logiciel récemment embauché par DCNS, qui accompagnait les étudiants lors de leur visite à Euronaval

« J’ai rejoint DCNS en mars dernier en tant que concepteur-développeur sur le site de Bagneux. Récemment diplômé de l’ENSMA Poitiers, je suis heureux d’avoir participé à cette matinée de rencontres avec les étudiants et de témoigner de mon expérience chez DCNS et des possibilités qu’offre le Groupe.

J’apprécie de travailler sur des produits complexes et des systèmes de haute technicité en lien avec des problématiques de défense. Sur le site de Bagneux, je participe au développement du logiciel CMS (Combat Management System) tant pour le code que pour la documentation associée. J’interviens également dans le pilotage du projet, ce qui me donne une vue d’ensemble de son avancement et des besoins en ressources.

J’ai été très bien accueilli par mon chef de service et toute l’équipe. Au cours de la demi-journée d’intégration, nous avons entre autres, visité le site et participé à une formation sur la sécurité. J’ai été bien accompagné par mon manager dans les premières semaines de ma prise de fonctions. Au sein de mon équipe, j’ai ressenti une vraie bienveillance à mon égard et une volonté de m’aider à monter en compétence. »

En direct du stand

kien-lucile-2Lucile Kien, étudiante ingénieure, Ecole nationale supérieure des arts et métiers
« Invitée à Euronaval par l’association « Elles bougent » dont je fais partie, et qui a pour but de briser les stéréotypes sur les métiers scientifiques et techniques, j’ai découvert grâce à DCNS plusieurs métiers qui m’intéressent beaucoup, par exemple en matière de cyberdéfense ! Je trouve très inspirantes les prouesses technologiques présentées. »

 

michalak-pascale-4Pascale Michalak, directrice adjointe en charge des relations entreprise, ENSTA ParisTech
« C’est particulièrement important pour nous que nos étudiants rencontrent des ingénieurs de DCNS et voient les innovations technologiques sur lesquelles ils auront à travailler plus tard. Ils se constituent également leur réseau, et peuvent se rendre compte des enjeux industriels de DCNS ainsi que des enjeux internationaux. »