A+A-

DCNS entame le dernier chantier d’adaptation des SNLE français au missile M51

08.12.2016

Dans le cadre du programme IA M51 (IPER*/adaptation au missile M51), Le Téméraire, dernier des trois sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) français à bénéficier de cette modernisation, a été transféré, mardi 6 décembre, de l’Ile Longue vers le bassin 8 de la Base navale de Brest, où ce chantier de grande ampleur s’effectue sous maîtrise d’œuvre DCNS.

2016MBST385_002_019

Après des opérations de préparation à l’Ile Longue, le chantier d’IPER/adaptation M51 débute sur la Base navale de Brest, au Bassin 8. Les équipes DCNS vont réaliser l’adaptation au missile balistique M51 et conduire les opérations d’entretien classique de grand carénage de cet arrêt technique majeur.

Chantier des superlatifs (140 km de câble à passer, 60 tonnes de carlingages à souder, 1,3 millions de pièces à approvisionner), cette opération d’IPER et d’adaptation au missile M51 est menée par DCNS sous la maîtrise d’ouvrage conjointe de la Direction générale de l’armement ( DGA) et du Service de soutien de la flotte (SSF). Il s’agit de réaliser la troisième et dernière IPER/adaptation, après celles du Vigilant et du Triomphant. Le Terrible, dernier de la série des SNLE de nouvelle génération, est en effet équipé depuis l’origine du missile M51.

Au-delà de la maintenance complète, réalisée tous les neuf ans sur ce type de sous-marins, et de l’adaptation au nouveau missile M51, les systèmes de navigation et de combat vont être modernisés. Rappelons qu’en raison de sa taille (138 mètres, 12 500 tonnes), des technologies embarquées à la pointe de l’évolution scientifique et des contraintes liées à leur utilisation en opérations, ces sous-marins comptent parmi les produits les plus complexes réalisés au monde.

2016MBST385_001_004

1100 personnes sur le chantier

L’ampleur du chantier va nécessiter un surcroît de main d’œuvre sur le site. Ainsi 1 100 personnes vont participer au programme, au plus fort de l’activité du bassin 8, selon une organisation en trois-huit, six jours sur sept. « Ce chantier complexe illustre le savoir-faire de DCNS, maître d’œuvre et pilote des travaux. Au-delà de nos propres équipes sur les sites de Brest, Ruelle…, nous coordonnons le travail de près de 45 entreprises de la région brestoise et du Grand Ouest qui ont été sollicitées, afin d’assurer à nos côtés 4 millions d’heures nécessaires à la réalisation de ces travaux, le tout dans le respect de la sécurité, des délais et de la qualité du travail », explique Michel Drévillon, directeur du programme IA M51.

Dans le cadre de son Plan de progrès et de ses objectifs d’accroissement de la sécurité au travail, DCNS a lancé différentes actions de performance de façon à gérer de manière optimale le rythme des trois-huit, les pics d’activité ainsi que les déplacements sur le site. Enfin, grâce au retour d’expérience de l’IPER/adaptation du SNLE Le Triomphant DCNS a, sur ce chantier, encore renforcé ses relations avec ses sous-traitants : un plan de performance partagé a été mis en place pour relever le défi de réaliser cette IPER/Adaptation en 1 mois de moins, au global, que la précédente.

*IPER : (Indisponibilité périodique pour entretien et réparations). C’est un arrêt technique majeur ayant pour objectif de redonner à un bâtiment le potentiel nécessaire pour un nouveau cycle opérationnel.


Contacts presse

Emmanuel Gaudez
+ 33 (0)1 40 59 55 69
+ 33 (0)6 61 97 36 63
emmanuel.gaudez@dcnsgroup.com

Chantal Pellae
02.29.05.35.00
06.64.09.48.08
chantal.pellae@dcnsgroup.com