A+A-

DCNS prépare l’avenir au Canada avec L’Hermione

24.07.2015

Partenaire officiel du « Voyage Hermione 2015 », DCNS s’est associé à l’Ambassade de France au Canada pour organiser l’escale de la frégate à Lunenburg, en Nouvelle-Ecosse, les 18 et 19 juillet 2015. Implanté dans le pays via sa filiale DCNS Technologies Canada Inc. et sa joint-venture avec l’énergéticien Emera dans l’hydrolien, le Groupe souhaite développer des partenariats durables avec l’industrie canadienne. Le weekend a été riche d’échanges avec industriels et institutionnels locaux.

Partenaire officiel de L’Hermione, réplique de la frégate de La Fayette construite selon les techniques du 18ème siècle, DCNS s’est associé à l’organisation de son escale à Lunenburg, au Canada, les 18 et 19 juillet pour renforcer ses positions dans le pays que ce soit dans le domaine du naval de défense ou de l’hydrolien. Le Groupe est en effet doublement implanté au Canada via ses filiales DCNS Technologies Canada Inc. et OpenHydro.

Dans le domaine naval, DCNS se positionne notamment sur le programme Canadian Surface Combatant (CSC) pour lequel il propose une version canadienne de la FREMM. L’escale de L’Hermione a permis des rencontres fructueuses à bord. Pour Olivier Casenave-Péré, directeur de DCNS Technologies Canada Inc., « DCNS est l’héritier des arsenaux français dont L’Hermione est un beau témoignage et notre Groupe peut s’enorgueillir d’avoir toujours été à la pointe en matière de savoir-faire naval. Aujourd’hui la FREMM, que nous proposons au Canada dans le cadre du programme CSC, est l’un des navires les plus technologiquement avancés au monde et nous sommes fiers de cette filiation qui témoigne de la transmission d’un savoir-faire unique en matière de conception et de construction navale militaire. »

Dans le domaine des énergies marines renouvelables, OpenHydro a été retenue par le gouvernement de Nouvelle-Ecosse pour développer une ferme expérimentale d’hydroliennes dans la Baie de Fundy. Pour mener à bien ce projet, qui prévoit le raccordement au réseau électrique de deux hydroliennes d’ici la fin de l’année, une joint-venture appelée Cape Sharp Tidal a été créée entre OpenHydro et l’énergéticien Emera. Ce projet dynamise l’emploi régional et permet à DCNS de nouer des partenariats à long terme avec les industriels canadiens.