A+A-

Les simulateurs SNLE à Brest, un avant-poste au cœur de la Marine nationale

12.12.2016

Au sein de l’escadrille de sous-marins nucléaires lanceurs d’engin (SNLE), douze techniciens et ingénieurs de la direction Services de DCNS mobilisent au quotidien un savoir-faire pointu pour garantir la disponibilité des plateformes d’entraînement de l’escadrille et imaginer les solutions aux besoins de demain.

161128 Simulateurs SNLE 3 simulateur d'entrainement

Dans les coulisses mais toujours sur la brèche

Sur la Base navale de Brest, au plus près du client, l’équipe s’affaire quotidiennement autour des 27 installations de simulation qui doivent être opérationnelles en moyenne 8 à 13 heures par jour, 250 jours par an. Une mission critique : toutes les équipes du SNLE doivent passer sur la plateforme d’entraînement et obtenir les qualifications nécessaires sur le système de combat, la conduite des installations (sécurité plongée ou propulsion) et l’utilisation du système d’armes de dissuasion, une spécificité du SNLE.

Les contraintes d’intervention sont fortes, en prévention comme en correctif : « Dès qu’un dysfonctionnement se déclare, nous sommes sur le pont pour agir le plus vite possible. La réactivité dans la maintenance des simulateurs SNLE est un critère de satisfaction fondamental pour le client », précise Johann Berraho, Work Package Manager.

À l’écoute du client pour anticiper l’avenir

Le service assure également une mission d’avant-poste commercial : capturer les nouveaux besoins pour proposer des améliorations et faire évoluer la simulation. « Nous concevons des solutions innovantes, par exemple en améliorant le réalisme du comportement sur la plateforme de propulsion ou en remplaçant un équipement bord avec des matériaux inédits couplés à de nouvelles fonctionnalités », précise Johann.

Écoute et application de l’équipe dans la relation client, capacité à être force de proposition avec des offres de qualité remises dans les délais : des leviers forts de la satisfaction globale, au même titre que la tenue des points d’arrêts dans la gestion et l’organisation d’un programme, explique Johann : « Nous avons construit un lien de confiance avec le client, basé sur la proximité et la transparence, et toute l’équipe est mobilisée pour le maintien de ces bonnes relations ».

Une équipe pointue, expérimentée et autonome

Les collaborateurs sont issus de différents domaines du développement et de la simulation : Johann, par exemple, a une vision à 360° grâce à ses expériences précédentes sur le site d’Angoulême-Ruelle et chez un sous-traitant. Ensemble, ils maîtrisent toute la palette de systèmes SNLE, des années 1990 à aujourd’hui. Animés d’un esprit de collaboration inter-équipes, ils font également appel aux expertises à bord et aux directions des programmes. Soudés et connectés, ils organisent leur travail en roulement et veillent tout particulièrement au passage de relais et au partage de l’information : « Nous sommes moteur du maintien de notre savoir-faire, une spécificité au sein du Groupe », conclut Johann.