A+A-

Résultats 2016 : DCNS atteint ses objectifs et confirme l’amélioration de sa rentabilité opérationnelle

24.02.2017
  • Chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros (+5 % vs 2015), dont 38 % à l’international
  • Prises de commandes de 2,65 milliards d’euros
  • EBITA de 89,5 millions d’euros (+54 % vs 2015)
  • Résultat net consolidé de 87,5 millions d’euros (+50 % vs 2015)

Le Conseil d’administration de DCNS s’est réuni le 23 février 2017 pour arrêter les comptes de l’exercice 2016 clos le 31 décembre.

Commentant ces résultats, Hervé Guillou, Président-Directeur général de DCNS, a déclaré :

« Les résultats de l’exercice 2016 sont en ligne, pour la deuxième année consécutive, avec les objectifs annoncés en début d’année. L’amélioration significative de notre rentabilité opérationnelle se poursuit et confirme que nous progressons dans la maîtrise opérationnelle de nos contrats et que notre plan d’amélioration continue contribue positivement à notre activité. Nous maintiendrons en 2017 cette dynamique vertueuse et poursuivrons nos efforts pour encore améliorer nos résultats et dégager les ressources de notre développement.

L’année 2016 a aussi été marquée par un événement majeur : notre sélection par l’Australie pour son futur programme de sous-marins, qui est une reconnaissance appréciable des compétences de nos ouvriers, ingénieurs et techniciens, et qui marque une nouvelle étape dans l’internationalisation du Groupe. Ses effets économiques positifs se concrétiseront dans le temps à travers les contrats successifs en cours d’exécution et de négociation.

Par ailleurs, il est à noter, en fin d’année, la création, en partenariat avec Bpifrance, de DCNS Energies, nouvel acteur à vocation mondiale des énergies marines renouvelables, auquel s’associent également le groupe Technip et BNP Paribas Développement ».

Prises de commandes

Les prises de commandes enregistrées au cours de l’exercice 2016 s’élèvent à 2 645 M€, dont 28 % à l’international. L’amélioration de la compétitivité de nos offres a de nouveau permis, en 2016, d’accroître le taux de marge moyen du carnet de commandes qui s’établit à 11,6 Mds€ à fin décembre. Cette dynamique vertueuse, déjà constatée à fin 2015 et appelée à se poursuivre, est la condition essentielle de la rentabilité pérenne de nos opérations, de la confiance de nos clients et de la solidité de l’entreprise.

Les principales commandes enregistrées en France ou à l’international sur la période écoulée concernent tous les secteurs de l’entreprise, qu’il s’agisse des programmes de construction neuve, des services ou des équipements. Elles concernent la construction et l’entretien des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), l’entretien du porte-avions Charles de Gaulle, le BPC Egypte, les corvettes pour la Malaisie, le programme d’adaptation des missiles M 51 aux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) et le programme de sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) pour la Marine nationale.

Mesuré sur les trois années de 2014 à 2016, le ratio Book-to-Bill (Prises de commandes sur Chiffre d’affaires), qui mesure le renouvellement du carnet de commandes, s’établit à 1,05.

Chiffre d’affaires, EBITA et résultat net

Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 3 191 M€, en progression de 5 % par rapport à celui de l’exercice précédent. Réalisé à 38 % à l’international, il est porté par les grands programmes nationaux, principalement FREMM et Barracuda, par l’international avec l’Egypte, le Brésil et l’Inde ainsi que par les Services avec notamment les programmes d’entretiens SNA, SNLE, porte-avions Charles de Gaulle, Arabie saoudite et Malaisie.

L’EBITA s’élève à 89,5 M€, en hausse de 54 % par rapport à 2015. La rentabilité opérationnelle du chiffre d’affaires a de nouveau été améliorée, passant de 1,9 % en 2015 à 2,8 % en 2016.

Cette bonne dynamique, qui doit être activement poursuivie, montre que les actions engagées dans le cadre du Plan de progrès et de l’Accord global de performance donnent leurs premiers résultats et contribuent à l’amélioration de notre compétitivité et de notre rentabilité.

Le résultat net consolidé s’établit à 87,5 M€. Il progresse de 50 % par rapport à 2015.

Perspectives

Sur l’ensemble de l’exercice 2017, DCNS devrait enregistrer une nouvelle progression de son chiffre d’affaires, de l’EBITA et de la rentabilité opérationnelle. Le Groupe anticipe une croissance de l’ordre de 10 % de son résultat net.