A+A-

KERSHIP : un réel atout pour DCNS

16.12.2015

Co-entreprise détenue par Piriou (55 %) et DCNS (45 %), KERSHIP a déjà plusieurs succès à son actif, prouvant l’efficacité de l’alliance créée en 2013 dans l’objectif d’élargir les marchés accessibles aux deux industriels, en France comme à l’export. Le patrouilleur hauturier L’Adroit est la vitrine de cette gamme de produits. Laurence Beauvir, directrice des projets Patrouilleurs à la direction des Programmes, revient sur les bénéfices du rapprochement entre le chantier concarnois et le leader du naval de défense.

OPV L'Adroit, première mission de plolice des pêches
OPV L’Adroit – première mission de police des pêches

 

L’Adroit, patrouilleur hauturier mis à disposition de la Marine nationale depuis octobre 2011, a constitué une première expérience commune réussie pour DCNS et Piriou. Quels sont ses atouts ?

« DCNS a réalisé le patrouilleur hauturier L’Adroit sur fonds propres, entre 2010 et 2011, en associant Piriou à la construction du navire. Etudié et construit en un temps record (moins de 24 mois), selon un processus optimisé et par un chantier dédié, ce patrouilleur a constitué un premier succès en matière de coûts et inauguré un mode de collaboration novateur, le plus souvent avec des PME industrielles françaises ou européennes.

Depuis 2011, L’Adroit a été mis à disposition de la Marine nationale qui a pu, lors de ses déploiements, conduire de nombreuses expérimentations de ses systèmes et équipements. Le retour opérationnel est très bon, L’Adroit a pleinement satisfait les équipages. Ces derniers ont mis en avant l’endurance et la disponibilité exceptionnelles du navire pour remplir ses missions de sécurité maritime. Les innovations qu’il intègre, bien adaptées à ses missions de surveillance et d’intervention rapide – notamment le système de management de mission Polaris® – ont également été plébiscitées.

Sur la base de ces atouts, la convention signée en 2011 avec la Marine nationale a pu être renouvelée à la fin de l’été 2015 pour une année supplémentaire. L’Adroit mènera une nouvelle campagne de soutien à l’export auprès des marines étrangères au premier trimestre 2016, lors de son déploiement opérationnel jalonné d’escales : en Amérique latine puis dans le canal du Mozambique et en océan Indien, pour participer à l’opération Atalanta, avant de transiter par le canal de Suez et d’achever sa mission par la Méditerranée.

Ce patrouilleur, qui a été conçu pour pouvoir être aisément construit par un chantier civil de taille réduite par le biais d’un transfert de technologie, est aussi un formidable outil de formation des équipages sur un navire moderne. Cette fonctionnalité moins connue de L’Adroit mérite d’être davantage promue !

L’Adroit constitue donc une vitrine promotionnelle très efficace, à la fois pour DCNS et KERSHIP. Il permet à DCNS et sa filiale d’être non seulement présents sur le marché des patrouilleurs mais aussi de réaffirmer la stratégie du Groupe, en introduisant l’étendue de son savoir-faire sur les autres gammes de navires (corvettes et frégates) et sur ses équipements (CMS Polaris®). L’avenir de ce patrouilleur et de la gamme à laquelle il appartient est très prometteur ! »

« KERSHIP offre une gamme complète de navires de 40 à 95 mètres, destinés à l’action de l’Etat en mer : tous partagent robustesse, fiabilité, facilité d’exploitation et d’entretien. »

Quels sont les caractéristiques de la gamme KERSHIP ?

« KERSHIP offre une gamme complète de navires de 40 à 95 mètres, destinés à l’action de l’Etat en mer : tous partagent robustesse, fiabilité, facilité d’exploitation et d’entretien et sont équipés d’un système de mission adapté aux besoins du client.

Suite au retour d’expérience de la Marine nationale, certains équipements de L’Adroit, tels que la mâture unique intégrée et le système de mise à l’eau par l’arrière, ont été introduits sur les OPV de taille inférieure, mais également sur des navires militaires comme les corvettes Gowind®.

Le catalogue se décline selon trois axes :

  • Les navires de patrouille océanique, destinés principalement à des missions militaires ou civiles dans les Zones Économiques Exclusives, telles que la sûreté, le maintien de l’ordre et la protection de l’environnement ;
  • Les bâtiments multi-missions, destinés à des missions civiles comme l’assistance humanitaire, les interventions anti-pollution ou encore le support logistique, mais aussi à des missions militaires, telles que la surveillance, la lutte contre la piraterie et les trafics ou l’immigration clandestine ;
  • Les bâtiments spécialisés : navire-école, chalands de débarquement ou encore bâtiments scientifiques et hydrographiques. »

En quoi l’alliance de DCNS avec Piriou est-elle gagnant-gagnant pour les deux industriels ?

« Dotée d’une structure légère composée de huit salariés, KERSHIP est destinée à préparer les offres, piloter la réalisation des contrats et assurer la maîtrise d’œuvre industrielle des programmes de patrouilleurs.

Cette société a été créée pour développer l’activité des deux industriels dans le domaine des navires destinés à l’action de l’Etat en mer, en s’appuyant sur leur complémentarité et sur la volonté commune de devenir un acteur de référence dans un marché, certes en plein essor, mais aussi extrêmement compétitif.

En schématisant, nous pourrions dire que cette alliance DCNS / Piriou, à travers KERSHIP, permet aux deux industriels de se positionner sur des marchés dont l’accès leur était jusque-là difficile : celui des patrouilleurs d’entrée de gamme pour DCNS, plutôt taillé pour la « haute-couture », et celui des « navires gris » pour Piriou, plus habitué aux armateurs civils. KERSHIP permet en outre à DCNS d’accroître sa compétitivité.

Piriou et DCNS conservent en propre leurs moyens industriels, logistiques, commerciaux, juridiques et d’ingénierie, sur lesquels s’appuie KERSHIP.

En août 2015, les partenaires ont signé un contrat avec la DGA, portant sur la fourniture de quatre bâtiments de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH) pour la Marine nationale. Ce récent succès, après celui remporté avec le marché B2M, confirme que KERSHIP constitue bien une alliance gagnant-gagnant.

Je suis confiante dans nos capacités à gagner de nouveaux contrats à l’export grâce à notre alliance avec Piriou. Nous poursuivons en effet actuellement des discussions avancées avec des clients en Europe et autour du bassin méditerranéen, en Amérique du Sud et aux Proche et Moyen-Orient, que la prochaine campagne de L’Adroit devrait aider à concrétiser. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Laurence Beauvir