A+A-

La transmission du savoir au service des équipes de Toulon

22.07.2016

Transmettre son savoir, faire monter en compétences ses pairs, telles sont les préoccupations d’Eugène Allanic, soudeur expérimenté, avant son départ à la retraire à l’été 2016.

Après une formation de mécanicien-outilleur, Eugène Allanic fait son compagnonnage de forgeron aux côtés d’Henri Gallon, meilleur ouvrier de France. Il a passé vingt ans à bord des sous-marins pour leur maintien en condition opérationnelle, auxquels s’ajoutent treize années passées au sein du département propulsion nucléaire de DCNS sur le site de Toulon.

Au vu de son expérience, Eugène Allanic est devenu un référent incontournable pour les opérations sensibles, nécessitant une grande connaissance en métallurgie et un œil pragmatique afin de répondre aux exigences de qualité et de sûreté imposées dans le domaine de la soudure des chaufferies nucléaires embarquées.

Eugène Allanic

Vous êtes reconnu en tant que spécialiste dans votre domaine. Quelles sont pour vous les qualités nécessaires pour effectuer le métier de soudeur chez DCNS ?

« Avant tout, chaque soudeur doit être ambidextre. Il doit parfaitement maîtriser la technique dite de « travail à la glace » et enfin savoir évoluer avec un matériel particulier (tuyau à air par exemple) et ce dans un environnement contraignant et exigu, comme un sous-marin. C’est une contrainte supplémentaire que nous devons pouvoir gérer. Ce métier demande rigueur et engagement à tous les instants. »

Pourquoi avez-vous mis en place une formation pour transmettre votre savoir ?

« Mon responsable d’équipe m’a demandé de mettre en place un programme de formation pour les nouveaux embauchés. Ce programme vise la montée en compétences des équipes. J’ai ressenti la nécessité de transmettre mes connaissances en mécanique, en métallurgie et d’aider la montée en compétences dans les spécialités telles que la chaudronnerie, le soudage et la tuyauterie. Construire un binôme soudeur/chaudronnier est indispensable dans l’apprentissage de notre métier car il est un facteur clé de réussite. »

« Ma mission est d’amener les apprentis à produire un travail de qualité en respectant les délais impartis. C’est la combinaison de ces deux facteurs qui est une des clefs de la réussite de notre Groupe. »

Que peut-on y apprendre ?

« En avance de phase, je réalise du compagnonnage, en transmettant mon savoir-faire afin de les préparer au mieux au passage des qualifications dispensées par le service centre de formation de l’établissement de Toulon. Pendant cette formation, nous nous attachons d’abord à la qualité de la conception, puis dans un second temps le facteur temps entre en considération. Ma mission est d’amener les apprentis à produire un travail de qualité pour nos clients, à maîtriser ces techniques particulières tout en respectant les délais impartis. C’est la combinaison de ces deux facteurs qui est une des clefs de la réussite et de la performance de notre Groupe.

Toutes les tâches qu’ils exécutent au cours de la formation répondent à des besoins réels. Cette formation pratique est complétée par un apport théorique, nécessaire pour une meilleure appréhension des techniques de soudure et réalisé dans le centre de formation de DCNS, sur le site de Toulon. Dans un premier temps, ils suivent des cours de métallurgie intensifs puis passent des licences T3 et T4.

Ils apprennent notamment à travailler dans l’environnement spécifique des sous-marins et du nucléaire. Des maquettes représentatives des sous-marins, pour mettre en situation concrète les apprentis, sont à disposition de ces derniers pour faciliter leur initiation.

Ces collaborateurs, qui sont formés aujourd’hui, constituent la génération de demain, celle qui va intervenir notamment sur les sous-marins nucléaires d’attaque ou encore sur le porte-avions Charles de Gaulle. DCNS doit maintenir durablement son savoir-faire au service des intérêts de la France et de ses clients étrangers. C’est cette maîtrise des techniques navales les plus sophistiquées par des générations successives d’hommes et de femmes qui fait la réussite de notre Groupe à travers le monde. »

« DCNS doit maintenir durablement son savoir-faire au service des intérêts de la France et de ses clients étrangers. »