Le Panorama métiers

Les projets industriels de DCNS exigent la maîtrise de savoir-faire multiples et le maintien impératif de compétences clés dans le temps.

Avec plus de 221 emplois répartis en 28 spécialités, le Panorama métiers de DCNS vous propose un vaste choix de métiers et d’évolutions possibles en leur sein.

Dispositif essentiel à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences du Groupe, le Panorama métiers contribue à la préparation de l’avenir de DCNS en permettant d’anticiper les mutations technologiques et économiques. Il fournit aux collaborateurs un outil essentiel pour devenir acteurs de leur développement professionnel.

Découvrez le Panorama métiers à travers les femmes et les hommes de DCNS qui vivent leur spécialité au quotidien.

« Exiger de nos fournisseurs autant que de nous-mêmes »

Achats

« Transformer le métal sous toutes ses formes »

Chaudronnerie

« Nouer une relation pérenne avec notre client »

Commerce, marketing

La part des produits achetés chez DCNS représente plus de 50 % de notre chiffre d’affaires. Pour négocier les meilleurs prix auprès des fournisseurs, anticiper et veiller à la qualité des cahiers des charges, s’assurer du respect des délais de livraison et de la conformité des matériels et prestations, les acheteuses et acheteurs de DCNS sont un maillon essentiel de la performance du Groupe.



Le mot d’Alain Lamouille, Directeur des Achats Mutualisés

« Parmi les acteurs clés de la performance du Groupe, les équipes Achats participent à l’optimisation des coûts et au management des risques. Il s'agit d' acheter moins cher tout en achetant mieux et en consommant moins et de contribuer à la croissance par l'innovation. La diversité des métiers des achats va du sourcing à la négociation nationale et internationale, aux fonctions de coordination des projets et au management avec pour objectif de rechercher la meilleure adéquation entre les besoins spécifiques de DCNS et le marché de nos fournisseurs pour satisfaire nos clients. »



Quelques exemples de métiers :

  • Manager achats
  • Responsable achat offre ou programme
  • Manager de contrat achat

La chaudronnerie façonne les pièces de métal pour leur donner forme. Feuilles, plaques, profilés, tubes … quelle qu’en soit la forme, la chaudronnerie requiert un travail manuel d’une précision d’artisan dans le respect des exigences de qualité, de sécurité et d’environnement. Aujourd’hui, DCNS a généralisé la manipulation de la 3D et de la commande numérique et informatique notamment pour les traçages, la modélisation des pièces et les assemblages.




Le mot de Stéphane Mercel, Responsable Métier Mécanique-Fluides sur le site DCNS de Lorient
« A partir d’une bonne lecture des plans, je réalise les ouvrages qui me sont confiés en effectuant les traçages, découpages et mises en forme. J’alterne entre le travail en équipe pour les gros ouvrages et le travail en solo. Un bon chaudronnier se doit d’acquérir une habileté manuelle et une bonne perception des formes et des volumes avec une vision en trois dimensions. »



Quelques exemples de métiers :

  • Responsable production chaudronnerie
  • Chaudronnier tuyauteur

De la prospection jusqu’à la signature finale à l’issue des négociations, il peut s’écouler plusieurs années sur le marché hautement compétitif du naval de défense qui nécessite des énergies où l’essentiel est de nouer une relation à long terme, le plus souvent avec des partenaires locaux. Au commercial de DCNS de connaitre les besoins et les modes de décision des autorités avec lesquelles il traite, au responsable marketing de mettre en valeur nos solutions de haute technologie, et, enfin, au directeur d’offres d’en constituer la synthèse à présenter au client. Un travail d’équipe qui nécessite pilotage et animation du dialogue entre équipes marketing, ingénierie, juristes et financiers.



Le mot de Stéphanie Giroud, Responsable environnement concurrentiel et soutien à l’export
« Chez DCNS, mon action s'inscrit dans un processus de soutien et d'accompagnement en transverse des actions commerciales vers nos clients à l’international. Cela nécessite compréhension et analyse de la concurrence, connaissance des besoins de nos clients et de notre gamme produits de façon à valoriser nos avantages différenciant et à améliorer nos offres commerciales. Une bonne connaissance de l'environnement Marine Nationale me permet également d'identifier les actions de soutien à l'export envisageables pour valoriser nos démarches auprès des Marines étrangères. Dans le cadre de son développement à l’international, DCNS offre aux équipes offres, commerce et marketing des perspectives de carrières passionnantes, nécessitant une grande capacité d’écoute et de synthèse du besoin client, un sens du collectif, des qualités relationnelles indéniables dans l’approche des partenaires étrangers. Notre stratégie d’implantation locale rend la relation humaine d’autant plus cruciale : tisser une relation partenariale sur la durée nécessite des femmes et des hommes curieux et attentifs à l’environnement géopolitique, industriel et technologique. »



Quelques exemples de métiers :

  • Directeur/Responsable d'offre
  • Responsable coopération industrielle et compensations

« Construire la notoriété de la marque auprès de nos publics »

Communication

« La technicité jusque dans le contrôle des matériaux utilisés »

Contrôles, mesures, essais

« Aux origines du métier de constructeur naval »

Coque, charpente, fer

La communication joue un rôle fondamental pour développer et préserver l’image du Groupe et de ses produits et services auprès de ses publics interne et externe : élus, clients, partenaires industriels ou candidats. Au sein de DCNS, la communication accompagne les dynamiques organisationnelles et la stratégie d’entreprise. La diffusion de messages cohérents permet ainsi à chacun des 13 000 collaborateurs, de comprendre la situation générale du Groupe. Parce que chez DCNS, nous sommes convaincus que nos collaborateurs sont les premiers ambassadeurs de notre marque.



Le mot de Ludovic Colin, Responsable communication du site DCNS d'Angoulême-Ruelle

« Dans un environnement aux enjeux commerciaux et politiques en évolution, la communication au sein de DCNS est d’autant plus stratégique qu’elle a pour rôle d'affirmer et de préserver l'image du Groupe. La définition et la maîtrise des messages portés par la Direction ou par les porte-paroles de DCNS sont en cela primordiales. Nos missions clés : sensibiliser nos publics aux nouveaux enjeux maritimes et de défense, valoriser les expertises et les produits de DCNS, accroître leur visibilité à l’international et mieux faire valoir nos engagements sociaux et environnementaux. »




Quelques exemples de métiers :

  • Responsable de communication
  • Chargé de communication

DCNS accorde la plus grande vigilance au respect de la qualité, garante de la satisfaction de nos clients. La spécialité Contrôle, Mesure, Essais est la cheville ouvrière du respect d’un haut niveau de technicité en assurant des contrôles non destructifs, des analyses de qualité physique et chimique et des essais des installations et des équipements navals. Au-delà de ses propres interventions, DCNS veille à l’inspection la plus rigoureuse des opérations sous-traitées avec un même niveau d’exigence requis pour ses prestataires.



Le mot de Thierry Henry, Manager expert exploitation/essais propulsion sous-marin


« En accomplissant ce métier au quotidien via les campagnes d'essais et d'exploitation en nef d'essais, à quai puis à la mer , j’ai acquis de nombreuses connaissances, compétences techniques et de la méthodologie de mise en oeuvre : non seulement celles issues du domaine de la spécialité (équipements et procédés de contrôle et mesure, chimie générale, technologie des matériaux , processus montage/essais), mais aussi celles liées à l’environnement navire et des supports terrestres. Au final, être spécialisé en contrôles, mesures, essais, c’est se sentir réellement impliqué dans la réalisation globale du navire depuis la conception, une réelle satisfaction personnelle, à transmettre in fine au client ! »



Quelques exemples de métiers :

  • Technicien chimie - composites
  • Technicien métallurgie
  • Responsable contrôles et mesures

Produire la structure des navires militaires et des sous-marins est l’essence même du métier de constructeur naval. La première découpe de tôle d’un navire officialise le lancement en production. Le coquier est celui qui transforme les travaux d’études et de conception en réalité pour assurer sa stabilité, son étanchéité et des formes hydrodynamiques optimisées. Il intervient en atelier où les tôles planes sont préfabriquées, jusqu’au chantier, où l’assemblage des éléments et la reconstitution de la coque sont réalisés. Le métier suit le cycle de vie du navire jusqu’à sa réparation et sa modification pour répondre toujours mieux aux conditions de sécurité et de performance.



Le mot de Myriam Lebouteiller, charpentier sur le site DCNS de Cherbourg


« Voir à l’œil nu le résultat de son travail est la plus grande satisfaction de notre métier. Façonner la coque ou la charpente d’un navire, c’est quelque part le premier métier de la construction navale. La spécialité coque, charpente et fer requiert une polyvalence accrue, du traçage à l’assemblage en passant par le formage, le dressage et le meulage. C’est un exercice de grande minutie qui requiert précision et professionnalisme. »




Quelques exemples de métiers :

  • Responsable production coque
  • Charpentier tôlier
  • Formeur dresseur

« En équipe pour concrétiser la stratégie du Groupe »

Direction de l'entreprise

« Connecter l’équipement à la plateforme »

Electricité

« Mettre en œuvre les évolutions technologiques des systèmes électroniques »

Electronique

DCNS emploie plus de 13000 personnes sur le territoire français à travers ses 11 sites implantés dans le Var, en Charente, dans les Pays de la Loire, en Bretagne, en Normandie et en Ile-de-France et possède des filiales et bureaux de représentation dans 15 pays à travers le monde. Pour assurer le leadership mondial du Groupe sur le marché du naval de défense tout en entretenant son rôle d’acteur majeur de l’emploi, de l’innovation et du dynamisme économique dans les bassins locaux, les cadres dirigeants de DCNS jouent collectifs pour mobiliser l’expérience de chacun et leur connaissance du milieu maritime. Diriger un site, c’est agir en équipe au service d’une seule stratégie, celle du Groupe.


Le mot de Dominique Sennedot, Directeur du site DCNS de Brest

« Dans une première partie de ma carrière, je me suis spécialisé dans les systèmes de combat. En 2004, j’opère un tournant dans ma carrière en prenant la direction du programme des bâtiments de projection et de commandement, un poste qui m’a permis par la suite de diriger le plus grand site de DCNS, à Brest, soit près de 3000 collaborateurs, et qui réalise les deux tiers de son activité dans la dissuasion. Diriger un site comme celui de Brest, c’est embarquer des femmes et des hommes au quotidien, à la fois donner sens à leur travail et oeuvrer à la stratégie du Groupe : l’excellence industrielle et technologique pour soutenir la politique de dissuasion française, l’internationalisation et le développement dans les énergies marines renouvelables. »



Quelques exemples de métiers :

  • Directeur Groupe ou entité
  • Responsable management et stratégie industriels
  • Développeur de projets

Concevoir l’électricité à bord d’un navire militaire ou d’un sous-marin, c’est intégrer dans un environnement confiné un grand nombre d’équipements électriques, de la construction neuve au maintien en condition opérationnelle. Des mises en route d’installations aux maintenances correctives jusqu’à l’électronique de puissance, l’électricité offre des champs d’application nombreux.


Le mot de Didier Huet, électricien sur le site DCNS de Toulon

« Les évolutions d’un électricien chez DCNS sont multiples : confection de coffrets, tableaux, variateurs de vitesses ou réalisation d’équipements extérieurs pour les sous-marins en atelier, câblage/bornage en intégration bord, mise en route des installations, maintenance, conduite réseaux HT/BT en infrastructure, maintenance des moyens industriels… La diversité de ces postes requiert de l’adaptabilité aux nouveaux matériels mais aussi de la polyvalence, de l’autonomie et de la réactivité. »


Quelques exemples de métiers :

  • Electricien de bord
  • Electrotechnicien

Aujourd’hui, les systèmes électroniques sont de plus en plus intégrés, regroupant les systèmes de management de combat, les systèmes de conduite du navire, les systèmes de communication (émetteurs/récepteurs, interphonie, téléphonie, réseaux), les systèmes de détection sous-marine, les systèmes d’armes ou encore les systèmes de surveillance maritime. La spécialité électronique assure l’intégration et la maintenance des différents équipements et systèmes pour les navires et sous-marins.



Le mot de Philippe Revest, électronicien sur le site DCNS de Toulon

« En tant qu’électronicien spécialisé en maintenance, je suis à bord à 80% de mon temps. L’essentiel de mon travail consiste à faire le diagnostic des systèmes électroniques qui équipent les navires, hors systèmes d’armes, et à mettre en place les opérations de maintenance adéquate en intégrant les technologies nouvelles. J’ai ainsi pu pénétrer dans des endroits quasi inaccessibles au commun des mortels comme dans un sous-marin nucléaire d’attaque au large de Toulon, soit 36h à bord, pour régler l’appareil servant à définir la vitesse du navire. L’électronique chez DCNS offre des expériences difficilement comparables ailleurs. »



Quelques exemples de métiers :

  • Intégrateur mainteneur installation plateforme
  • Intégrateur mainteneur système de combat

« Concevoir les technologies en mer de demain »

Etudes Ingénierie

« Les chiffres pour soutenir l’activité industrielle »

Finances

« Notre santé, notre priorité »

Hygiène Santé Environnement

Les équipes d’études ingénierie de DCNS conçoivent l’ensemble des systèmes de demain et leurs éléments de soutien logistique depuis les technologies ou installations élémentaires jusqu’au navire armé ou la plate-forme en mer ou à terre. Elles assurent leur performance en phase de conception et d’essais jusqu’à leur livraison au client. Les systèmes majoritairement embarqués embrassent l’univers du naval de défense et de l’énergie (nucléaire civil et énergies marines renouvelables).



Le mot de Stéphane Vallet, Responsable Système de Combat pour bâtiments de surface

« Les études d’ingénierie regroupent de nombreuses compétences très spécifiques dans les domaines de l’architecture navale, de la conception de systèmes complexes, de la discrétion et de la reconnaissance acoustiques, de la modélisation et de la simulation, des technologies circuits fluides, des systèmes énergie – propulsion, du calcul de structures, de l’hydrodynamique, de la simulation de performances torpilles. »



Quelques exemples de métiers :

  • Responsable management ingénierie
  • Architecte naval
  • Intégrateur fonctionnel système
  • Responsable études emménagement

Les équipes Finances de DCNS apportent au management une image fidèle et une mesure de la performance économique des activités du Groupe. Depuis 2003, DCNS a mené une transformation structurelle de sa fonction finance en passant d’une vision comptable à un système financier d’entreprise doté d’un véritable copilotage de la Direction Administrative et Financière. Une dynamique qui offre challenge et diversité des parcours au sein de projets, d’entités ou au service de l’amélioration des processus du Groupe.



Le mot de Sophie Boun, Responsable Consolidation du Groupe

« La fonction Finance au sein d’un groupe industriel tel que DCNS est complexe et nécessite l'intervention de spécialistes dans tous les domaines: de la fiscalité, aux assurances en passant par la trésorerie, le contrôle de gestion et à la consolidation des comptes des filiales et du Groupe. »



Quelques exemples de métiers :

  • Contrôleur de gestion industrielResponsable ingénierie financière
  • Expert financier

Le respect de la santé et de la sécurité de ses collaborateurs dans un environnement industriel préservé est une priorité majeure pour DCNS. A la maîtrise des risques s’ajoutent la connaissance des réglementations en vigueur, le déploiement d’un système de management cohérent avec les référentiels normatifs internationaux et un accompagnement sur le terrain du management pour une application rigoureuse et homogène sur l’ensemble des sites du Groupe.


Le mot de Laurent Poitou, Directeur Santé Sécurité au Travail du Groupe

« Connaître et déployer les normes de santé et environnementales en vigueur fait partie de notre responsabilité d’entreprise et de notre culture de non tolérance des accidents. Dans un environnement industriel à risque comme celui de la construction navale, un certain nombre de collaborateurs sont confrontés à des travaux en hauteur, des travaux de levage et de manutention, ou doivent faire circuler des équipements mobiles et consigner les énergies. La spécificité de notre cœur de métier nécessite des actions de mise en application des normes, de prévention et de formation auprès de l’ensemble des collaborateurs sur site. »



Quelques exemples de métiers :

  • Responsable prévention environnement

« La raison d’être de notre activité de systémier intégrateur »

Informatique embarquée

« Accompagner le navire sur l’intégralité de son cycle de vie »

Infrastructures et maintenance

« « UN programme, UN temps, UNE équipe, UNE organisation »

Management & gestion de projet

Plus de 50 ans que DCNS, concepteur-développeur-intégrateur de systèmes, met en œuvre les systèmes de surveillance maritime et les systèmes de combat, centres névralgiques des navires militaires et sous-marins. Les systèmes de combat analysent l’ensemble des informations issues des radars, sonars et équipements de communications pour faciliter les prises de décision telles que la mise en œuvre des armes. Une fonction qui nécessite des savoir-faire nombreux, ingénierie système, logicielle, matérielle, réseau, sécurité, génie logiciel, support et management, afin de mener à bien leur développement, leur maintenance et préparer l’avenir du naval de défense.

 

Le mot de Céline Bigot, Responsable de développement logiciel des Combat Management Systems GOWIND® sur le site DCNS de Bagneux

« Nous nous situons au cœur de la numérisation du théâtre des opérations. La partie systèmes chez DCNS s’adapte aux changements technologiques pour être toujours à la pointe de l’innovation, en partenariat avec les meilleurs laboratoires scientifiques européens et les entreprises innovantes. Elle requiert notamment une maîtrise des systèmes navals de traitement d’information temps réel, des architectures systèmes et réseaux d’échanges de données, des systèmes interactifs et collaboratifs et l’intégration des systèmes complexes hétérogènes sur plateforme. C’est le cœur de l’activité hautement technologique de DCNS. »

Quelques exemples de métiers :

  • Ingénieur gestion de configuration
  • Ingénieur génie logiciel
  • Responsable de lot informatique produit

La performance, la conformité et la disponibilité des infrastructures (ouvrages et installations portuaires, équipements et outils industriels, installations nucléaires à terre, réseaux,...) concourent directement à assurer la disponibilité à la mer des navires (bâtiments de surface et sous-marins) que DCNS construit et entretient. DCNS conçoit, réalise et assure le MCO de ces infrastructures et moblise pour cela des compétences en génie civil, construction mécanique, électricité et automatisme industriel, fluides et réseaux pour offrir à ses clients des prestations clés en main, de la construction de navire à leur accueil au sein d’infrastructures portuaires.



Le mot d’Olivier Morice, DEIM/ responsable Département Moyens Industriels Brest et Lorient

«Dans le cadre des activités de travaux et de maintenance d’infrastructures marine, la polyvalence est une obligation et cependant les profils techniques sont nombreux à tous niveaux. Notre métier s’inscrit pleinement dans la stratégie du Groupe et constitue une part toujours plus importante du chiffre d’affaires de DCNS : offrir aux marines un ensemble de prestations qui leur assurent un engagement pérenne du Groupe, capable de fournir des services de conception, d'assistance technique, de réalisation, de modernisation et de maintenance d'infrastructures sur des chantiers de construction navale, d'accueil et d'entretien des navires. »


Quelques exemples de métiers :

  • Electromécanicien de maintenance

L’activité de DCNS se caractérise par une formidable diversité de projets, qu’ils soient majeurs tels que la construction neuve de séries, la conduite de transferts de technologie de réalisation de sous-marins ou des projets de moindre complexité tels que la réalisation d’équipements ou les arrêts techniques de navires de moindre tonnage. Le management de projet consiste à organiser l’ensemble des activités et des processus concourant à la réalisation d’un produit ou d’un service dans le respect de la qualité, des délais, des coûts et de la performance technique demandés par le client. C’est avancer en équipe dans un temps imparti, autour d’un objectif commun.


Le mot de Marc Le Maux, Responsable Performance du management de programme


« Chez DCNS, dès lors qu’un contrat est signé, nous parlons de programme. Et c’est sans doute l’activité la plus exaltante ! Un programme structure l’activité de centaines de personnes pendant une période donnée, il a son propre rythme, sa propre organisation, ses propres jalons industriels à respecter comme autant d’étapes de son cycle de vie. Travailler au sein d’un programme, c’est fonctionner avec agilité mais rigueur. Pour orchestrer cette musique, il nous faut une équipe soudée autour de la direction de programme, la coordination de programme, la gestion de programme (planification, management des risques, gestion documentaire …) et la gestion de contrat. C’est une composition. »


Quelques exemples de métiers :

  • Directeur de programme
  • Planificateur
  • Responsable de gestion de contrat vente

« Une expertise bien huilée »

Mécanique

« Garantir sûreté et performance de nos systèmes d’arme et d’énergie »

Nucléaire militaire & radioprotection

« Allier esthétique et conformité avec l’usage militaire »

Peinture & composites

Exécuter un carénage, opérer une panne ou répondre à une anomalie, quelle que soit sa mission, le mécanicien est la pierre angulaire de la réparation navale, le technicien indispensable aux interventions d’entretien, de démontage et de remontage. Assurant l’entretien courant des machines, les mécaniciens de DCNS effectuent le diagnostic d’une avarie, sa réparation et une maintenance préventive, pour éviter les pannes.



Le mot de Philippe Le Nestour, mécanicien monteur sur le site DCNS de Brest

« La mécanique chez DCNS concerne près de 700 personnes dont 430 mécaniciens monteurs. Cette spécialité s’apprend surtout sur le terrain, notamment grâce au matelotage. J’ai eu l’occasion de travailler aussi bien sur des lanceurs de missiles verticaux que sur des canons ou encore le lancement des torpilles. Avec la mécanique d’armes, on touche à un savoir-faire très spécifique et même stratégique pour DCNS et ses clients. Actuellement je m’occupe de montage et d’intégration sur les FREMM avec à la clé, des usinages de plans de pose, des calages et coulages de résine, des montages d’installation à réaliser selon les procédures très précises. Les maîtres mots pour toutes nos interventions : rigueur et précision ! »



Quelques exemples de métiers :

  • Responsable production mécanique / fluides
  • Monteur d'optique
  • Hydraulicien / fluides

Le nucléaire est ancré dans l’histoire du Groupe depuis la conception du Redoutable, le premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins, il y a 50 ans. Cette spécialité recouvre un vaste champ d’actions, des études à l’exploitation et au maintien en conditions opérationnelles des installations nucléaires et chaufferies embarquées en passant par la conception et l’industrialisation de systèmes complexes pour la propulsion nucléaire. Avec toujours une priorité : garantir en permanence la protection des personnes et de l’environnement grâce à notre maîtrise de la sûreté.


Le mot de Philippe Quéau, Ingénieur de Sécurité Nucléaire

« Responsable du Service Études Sûreté et Radioprotection, ingénieur système propulsion nucléaire, chef d’installation nucléaire de base secrète (INBS) : voici quelques-uns des postes qui m’ont permis de forger une expérience indispensable pour un ingénieur sécurité nucléaire. Le centre de Brest – Île Longue a pour particularité de couvrir un large secteur d’activités, des réacteurs embarqués jusqu’au monde des systèmes d’armes de dissuasion. À la fois expert et contrôleur, je dois notamment apporter la preuve de la transparence et de la rigueur de DCNS à chacune des étapes de nos interventions ou opérations majeures et garantir qu’en temps de crise chacun des acteurs jouent parfaitement son rôle. »



Quelques exemples de métiers :

  • Ingénieur prévention nucléaire
  • Ingénieur inspection nucléaire


Dans un environnement aussi contraint que le milieu marin, la connaissance et la maîtrise des matériaux, de l’emménagement et des peintures est primordial pour assurer la longévité des navires, sous-marins et autres plateformes en mer ainsi que le confort d’une centaine de marins à bord tout en respectant les exigences de poids et d’espace. De la coque aux carlingages, rares sont les métaux qui ne répondent pas aux normes anticorrosion. La technologie des matériaux comme le composite et les revêtements spéciaux ainsi que leur technique de mise en œuvre sont essentielles pour l’isolation des structures et des aménagements intérieurs.


Le mot d’Aude Kérivin, peintre sur le site DCNS de Brest


« Outre l’expertise métier, l’expertise en peinture et composite permet d’acquérir des compétences connexes en gestion de production et en supervision des activités de sous-traitance. L’activité de maintenance à Brest nécessite d’expertiser les carènes et trouver des solutions pour les corriger. Je soumets ensuite une proposition de travail à notre client et j’établis un cahier des charges avant d’effectuer un appel d’offres. Puis il faut établir un planning de travail et suivre l’avancée des travaux. C’est donc vraiment très riche et très varié. Pour un arrêt technique d’ampleur comme celui du porte-avions de la Marine française, le Charles de Gaulle, les travaux de peinture constituent un chantier majeur. Plus de 19 000 m² de carène et 5 000 m² du pont d’envol ont été décapés puis peints !!»



Quelques exemples de métiers :


  • Charpentier bois, mat. légers, emménageur
  • Mouleur matières plastiques et composites
  • Peintre opérateur trait. matériaux

« La coordination efficace et réactive »

Pilotage, préparation, gestion

« Manipuler les torpilles, missiles et charges propulsives »

Pyrotechnie

« Assurer la continuité de la chaîne qualité DCNS »

Qualité – progrès

Au carrefour entre les études et la production, le pilotage, la préparation et la gestion permettent à tous les collaborateurs qu’ils soient ingénieurs, techniciens ou ouvriers, de mettre au point des méthodes et des procédés de production, d'études détaillées et d'industrialisation pour la réalisation et la maintenance des navires et autres produits de DCNS. Les acteurs de cette spécialité sont à la base du bon déroulement des activités de production, ils anticipent ses besoins et sont au contact des concepteurs.

Le mot d’Audrey Ribière, Responsable Lot de Tâches sur le site DCNS de Brest

« La coordination est fondamentale dans le métier de responsable Lot de Tâches sur le site DCNS de Brest dédié au maintien en condition opérationnelle de navires et sous-marins. Les arrêts techniques sont courts et il faut savoir gérer la co-activité pour ne pas prendre de retard, c’est-à-dire la présence simultanée de corps de métiers différents sur un même espace de travail. Le matériel manipulé est souvent très spécifique, pouvant dater de plus 30 ans, ce qui exige des connaissances particulières. Exercer ce métier, c’est très vite devenir accroc à la construction navale et à l’entretien des navires. »

Quelques exemples de métiers :

  • Responsable management de la production
  • Responsable performance industrielle
  • Responsable sous-traitance industrielle
  • Responsable industrialisation & études détaillées
  • Technicien méthode/indus/étude dét. coque structure
  • Responsable de bord / de chantier
  • Coordonnateur de travaux en production

Monter sur une torpille un composant de moins de 500 mg, assembler à l’Ile Longue la partie propulsive d’un missile M51 qui intègre plus de 45 tonnes de propergols, tester en vraie grandeur les générateurs de gaz, qualifier les artilleries de 100 mm, développer la nouvelle torpille lourde et des leurres acoustiques anti-torpilles, telles sont les missions d’un pyrotechnicien de DCNS. La pyrotechnie recouvre des domaines très variés qui ont en commun une exigence prioritaire : la sécurité à travers le respect strict de la réglementation applicable, qui vient tout juste d'évoluer au 1° juillet 2014.

Le mot d’Alain Bossi, adjoint pyrotechnique à l'Inspecteur Nucléaire et Pyrotechnique

« Rejoindre cette spécialité à DCNS , c’est rejoindre une famille d'environ 100 à 150 passionnés qui partagent un langage particulier et parfois ésotérique, celui des spécialistes poudriers. Parmi eux, une vingtaine d’ingénieurs pyrotechniciens, à Lorient, Brest, Ruelle, Toulon ou Saint Tropez, rédigent l'ensemble des Etudes de Sécurité pyrotechnique du Travail permettant la réalisation des activités pyrotechniques propres à DCNS, participent à des qualifications de Systèmes d'Armes (tirs en mer) et apportent leur soutien aux analyses de risque pyrotechnique nécessaires aux interventions en environnement pyrotechnique (munitions pas ou partiellement débarquées). Ils travaillent également sur les tâches de conception liées au stockage et à la manutention des munitions à bord des navires et sous-marins. »

Quelques exemples de métiers :

  • Intervenant en pyrotechnie

La conception et la réalisation de même que la maintenance de nos produits nécessitent une excellence opérationnelle à chaque étape du cycle de vie. La construction de la conformité, le contrôle qualité, le contrôle des fournisseurs, la maîtrise des exigences amont, le respect des jalons, l’évolution du système qualité et les plans de progrès associés exigent des professionnels mobilisés pour répondre in fine à la satisfaction du client.


Le mot de Paul Lanat , Responsable Qualité Production à Saint Tropez


« Pour mener à bien ses missions Qualité, il faut être convaincu que tout problème a sa solution et aider à la rechercher en animant des groupes dédiés. Je crois beaucoup dans le sens du relationnel, qui en plus de la maîtrise des référentiels qualité, permet d’envisager des solutions de manière collaborative avec une meilleure efficacité. Le contrôle est – et restera – toujours au cœur de notre activité : mesures dimensionnelles des pièces à leur arrivée à l’aide de machines 3D, contrôles électriques, vérifications lors de la phase finale d’assemblage, etc. Mais nous allons plus loin. Etre qualiticien, c’est analyser les incidents enregistrés et faire preuve de leadership pour assumer en toute objectivité, et dans le respect des exigences, son droit de veto au service de DCNS. »




Quelques exemples de métiers :

  • Manager qualité
  • Qualiticien offre/programme
  • Qualiticien produit/prestations

« Développer la valeur n°1 du Groupe : nos collaborateurs »

Ressources humaines

« Une dextérité d’orfèvre certifiée en continu »

Soudage

« La multiplicité des tâches au service des autres »

Soutien général

Les équipes RH accompagnent les collaborateurs dans le développement de leur performance individuelle au service d’un collectif, l’équipe DCNS, dans un contexte d’évolutions de son environnement : internationalisation, déploiement de nouvelles activités, développement des réglementations sociales, exigences de compétitivité croissantes. Parallèlement à la spécialisation de nos métiers (gestion administrative du personnel, formation, relations sociales, gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, recrutement, mobilité, système d’information RH), nous entretenons une logique de proximité au sein de chacune de nos entités.

Quelques exemples de métiers :

  • Responsable management et pilotage Ressources Humaines
  • Responsable Ressources Humaines de proximité
  • Responsable du développement du potentiel humain

Assembler les structures mécano-soudées avec, le cas échéant, leur mise en température relève d’une technique de haute précision, vitale pour l’activité de construction et de réparation navale. DCNS met en œuvre des procédés qui évoluent sans cesse, du soudage manuel au soudage semi-automatique, mécanisé, automatisé et robotisé. Un métier en interface constante avec les autres métiers de la mécano- soudure, qui constitue un maillon essentiel de la construction de la conformité en temps réel.


Le mot d’Olivier Menez, soudeur sur le site DCNS de Brest

« La soudure est une opération à la fois complète et très précise, qui associe métallurgie, thermodynamique, résistance des matériaux et électricité. Une grande majorité de nos soudures sont contrôlées par ultra-sons ou examen radiologique. Il n’y a pas de place pour l’erreur. Les tôles que nous assemblons sont destinées à la fabrication d’un sous-marin ou d’un bâtiment de surface, des produits complexes et de haute technologie. Mon métier nécessite de passer une qualification tous les ans car DCNS possède un référentiel en soudage avec des critères et des durées de validité d’épreuves plus stricts que la norme européenne. »
Les Centres de Formation Soudage DCNS, présents sur chacun des sites de production de DCNS, dispensent des formations et délivrent des qualifications de soudeur pour des travaux sur sous-marins, navires, chaufferies nucléaires, ou plus récemment sur les énergies marines renouvelables. Seul à pouvoir qualifier les soudeurs travaillant sur la tôle fabriquée sous licence DCNS pour la construction des coques de sous-marins, le Centre de Formation Soudage de Brest dispensent des certificats de qualification soudeur à la fois pour des collaborateurs DCNS et des soudeurs issus d’entreprises de la région.


Quelques exemples de métiers :

  • Préchauffeur
  • Soudeur coque
  • Soudeur tuyauterie

Maintenance et contrôles réglementaires des équipements de travail et des infrastructures, administration des zones, transports des personnes et des matériels, gestion de parcs d'équipements de métrologie et d'outillages, investissements, pilotage des programmes immobiliers, approvisionnement de fournitures, mais aussi protection de l'information et garantie de la sécurité des systèmes et des réseaux … les missions des équipes de soutien général sur les sites de DCNS regroupent un panel d’activités très varié avec comme impératifs : le service des collaborateurs et leur satisfaction, la disponibilité et la conformité de l'outil industriel et la protection des règles de sécurité du Groupe.


Le mot de Jean-Marie Simon, Responsable Gestion du site DCNS de Brest

« Un site industriel, c’est une fourmilière. On ne s’interrompt jamais. Pour que la circulation et le fonctionnement restent fluides, il faut une équipe sur qui compter au quotidien. D’autant plus chez DCNS où certaines zones sont confidentielles et nécessitent une habilitation Défense pour y avoir accès. Notre métier requiert une bonne connaissance des activités opérationnelles et des processus du Groupe. Les équipes de la Direction Gestion de Site, quoique discrètes, assurent la fluidité du travail des collaborateurs en interne et participent de l’image du Groupe à l’externe. En contact avec tous ces publics, elles prennent le pouls du site ! »

« Fluidifier et sécuriser les activités sur chantier »

Soutien production

« Assurer la continuité des flux logistiques »

Supply Chain

« Sécuriser et faciliter le développement à l’international »

Système d'information d'entreprise

Le soutien production permet le bon fonctionnement des chantiers tant en construction neuve qu’en maintien en condition opérationnelle en assurant la mise en œuvre d’installations d’énergie, de fluide, d’échafaudages, d’infrastructures et le nettoyage des chantiers. Les opérations de manutention et levage, les travaux sous-marins, les mouvements de bassins (attinage, échouage/déséchouage d’engins flottants) font partie du quotidien de la vie des sites industriels de DCNS. Ils doivent s’exercer dans le respect des normes de santé et de sécurité des collaborateurs.


Le mot de Yann Grignoux, appareilleur sur le site DCNS de Brest


«Etre appareilleur nécessite de voir dans l’espace, c’est-à-dire baliser la zone, prévoir le nombre de palans, des démultiplicateurs de forces qui servent à soulever une charge et localiser les lieux de chargement. A la différence d’autres domaines d’activité, l’espace est souvent très réduit dans un sous-marin, les tuyaux sont omniprésents, les sols glissants, les pièces de grande dimension et la coactivité permanente, des paramètres qu’il faut constamment prendre en compte. Je bénéficie de nombreux permis, poids lourds, nacelliste notamment, et d’une qualification d’appareilleur reconnue par la profession, y compris celle d’appareilleur pour le nucléaire militaire. De l’assemblage de pâles pour l’hydrolienne à l’assemblage de blocs pour la FREMM Maroc, j’opère sur des produits très différents, c’est l’intérêt d’être appareilleur chez DCNS !»



Quelques exemples de métiers :

  • Responsable exploitation réseaux et soutien chantier
  • Opérateur réseaux provisoires
  • Plongeur scaphandrier
  • Responsable transports et manutentions
  • Appareilleur
  • Conducteur d'engin de manutention et levage

Maillon essentiel dans la chaîne d’approvisionnement du Groupe en matériels, la Supply Chain assure l'ensemble des flux et les processus de mise à disposition des produits de la conception au client final. Garante de la disponibilité en stock des produits achetés et sous-traités mais aussi des démontés de bord et des outillages, la Supply Chain assure la qualité des flux, depuis le stockage des produits jusqu’à la délivrance au comptoir et coordonne les transports, à l’intérieur ou vers l’extérieur du site des réalisations internes et des produits finis.

Le mot de Serge Guével, Responsable Supply Chain sur le site DCNS de Brest

« La Supply Chain de DCNS a une double particularité. Il s’agit d’une Supply Chain de prototype et non de grande série et d’une Supply Chain « Design to Order » où la conception débute uniquement après la commande. Ce modèle quasi unique fait de cette fonction, plus qu’en aucun autre groupe industriel, un challenge professionnel. »

Quelques exemples de métiers :
  • Manager supply chain
  • Equipier supply chain

Les systèmes d’information contribuent à la conduite du changement dans un Groupe comme DCNS qui, depuis 2003, ne cesse de développer et renforcer ses applications et infrastructures pour apporter une performance toujours plus grande au service de ses clients internes et une réponse adaptée aux enjeux de l'internationalisation et de la globalisation. La DSI est la direction la plus sollicitée par les collaborateurs du Groupe, en contact quotidien avec les applications et moyens informatiques mis à leur disposition, dans un environnement qui évolue très vite, notamment en matière de cyberdéfense; une responsabilité de poids pour les équipes qui assurent efficacité et sécurité au service de tous les métiers.



Le mot de Michèle Fouchard, Directrice des Systèmes d’Information du Groupe

« Les équipes informatiques de DCNS sont engagées dans des actions de transformation pour accompagner la stratégie du groupe DCNS. Nous devons répondre par exemple à deux besoins essentiels qui pourraient paraître contradictoires : assurer la sécurité de l'information au niveau attendu dans une industrie de défense et soutenir le développement du Groupe à l'international. Autant de grands enjeux auxquels contribuent nos analystes/consultants fonctionnels et techniques, nos architectes, nos chefs de projet ou encore nos responsables d'applications et responsables d'exploitation. Nos compétences vont clairement au-delà de la pure connaissance technique : savoir maîtriser des prestations externes, développer les axes communication, marketing et travailler en mode matriciel sont devenus des indispensables. Chez DCNS, la DSI est une fonction support dans ce qu’elle a de plus noble : elle travaille main dans la main avec le Métier et la Direction du Groupe, elle construit et renforce les fondations indispensables à la sécurisation et à la maîtrise de l'information.»



Quelques exemples de métiers :

  • Architecte SI d'entreprise
  • Analyste métier
  • Responsable développement et intégration

« La machine pour prolonger le contact avec la matière »

Usinage

Chez DCNS, la métallurgie est une science et une technique aux fondements de notre cœur de métier. L’usinage travaille toute sorte de métaux pour réaliser des pièces métalliques par enlèvement de la matière. Le spécialiste des techniques d’usinage intervient en amont de la production pour appliquer le processus de fabrication le plus efficace et doit maîtriser les machines en respectant les règles de sécurité les plus strictes.



Le mot de Mikael Danilet, usineur sur le site DCNS de Cherbourg

« DCNS dispose d’un outil industriel incroyable. En fonction de la pièce à usinée, tube lance torpille, ligne d’arbre à hélice par exemple, nous devons choisir les outils de coupe les plus adaptés (tour, fraiseuse, aléseuse) pour réaliser le programme d’usinage avec la plus grande rigueur. Les pièces et équipements se retrouvent à des emplacements clés au sein du sous-marin ou du navire, il n’y a pas de droit à l’erreur. Mais un devoir de transmission. L’usinage est une spécialité peu pratiquée, elle s’apprend grâce au savoir-faire transmis par les générations précédentes. »


Quelques exemples de métiers :

  • Responsable unité d'usinage
  • Agent de maîtrise usinage
  • Usineur