A+A-

Les Passerelles métiers

Embarquer pour de nouveaux horizons professionnels et changer de trajectoire, c’est possible chez DCNS. Et c’est le cas pour de plus en plus de collaborateurs. Parce que nous n’avons pas tous les mêmes aspirations à 20 ans, à 30 ans ou à 50 ans et parce que les besoins d’un groupe industriel évoluent et s’anticipent, DCNS met en place les Passerelles métiers.

Ce dispositif vise à accompagner le collaborateur dans la construction de leur parcours professionnel.

« Les Passerelles métiers :
une conviction, une réalité chez DCNS »

Des achats … au développement commercial

Soumyajyoti, accompagner la montée en puissance de l’Inde

Basu-dcnsSoumyajyoti Basu a rejoint en 2011 la cellule Achats de DCNS India, filiale indienne de DCNS, pour participer à la sélection des partenaires industriels indiens qui réalisent en transfert de technologies les équipements des sous-marins Scorpène® indiens (P75). « Après avoir sillonné l’Inde avec mes équipes pour visiter et sélectionner des entreprises indiennes, j’ai réalisé des audits qualité jusqu’à l’élaboration des dossiers contractuels pour le contrat P75. Ma mission touchait à sa fin quand on m’a proposé de devenir Directeur de programme adjoint du contrat P28 pour la fourniture et l’intégration des berceaux-réducteurs destinés à la propulsion des quatre corvettes anti-sous-marines indiennes. Un nouveau challenge pour moi ! Il s’agissait de manager des équipes françaises basées à Nantes et de piloter la partie planification et budget du programme. En 2013, j’ai souhaité me rapprocher de ma famille en ayant un poste plus sédentaire. Le Directeur de la filiale m’a proposé de mettre ma connaissance du tissu industriel indien au service des études de marchés et des prospects dans les infrastructures navales, les équipements et les énergies marines renouvelables. En 3 ans, je suis passé des achats à la coopération et au développement industriel à Mumbai. »

 

De marin pêcheur mécanicien … à soudeur

Alain, une reconversion grâce à la formation interne

 

alain-jegouAlain Jegou est arrivé chez DCNS avec une très bonne connaissance du milieu marin « J’étais marin pêcheur mécanicien quand il m’est arrivé un accident m’empêchant d’exercer mon métier. Les médecins de la marine marchande m’ont déclaré inapte à toute navigation. Intéressé par le métier de soudeur, j’ai été mis en relation avec DCNS par Cap Emploi. J’ai fait un stage de découverte d’une semaine et ça m’a plu. Cap Emploi et DCNS m’ont organisé une période de CDD de 9 mois en formation interne au sein du Centre de soudage de Lorient. À mon arrivée, j’ai pu profiter d’une potence prototype toute neuve où tout est installé (boyaux, poste à souder, etc.). Plus rien à porter, plus de câbles qui traînent… Le métier de soudeur est ainsi compatible avec ma mobilité réduite. Et en octobre 2012 je suis passé en CDI, ma qualification est reconnue. »

 

De la qualité … à la formation des marines

Cécile, des ponts entre les cultures

 

cecile-aughor-thebault

Diplômée d’un DESS de management international, Cécile Augor-Thebault fait ses armes dans un grand groupe du secteur des télécommunications avant de rejoindre DCNS en 2005 en tant que responsable qualité du centre sous-marin de Brest, pour la maintenance du sous-marin Le Téméraire. « En 2008, je change totalement de périmètre pour être en charge de la sélection des industriels malaisiens afin de les former au maintien en conditions opérationnelles de leurs deux sous-marins Scorpène®. Pendant deux ans, j’ai navigué entre Brest, la Malaisie, Cherbourg ou Toulon, au gré des formations et de l’intégration des équipes malaisiennes. Un poste que j’occupe également sur les projets de formation des Brésiliens. Aujourd’hui basée à Brest, je fais bénéficier de mon expérience internationale les équipes de DCNS Universeaty® afin de mettre en œuvre des programmes de formation multisites adaptés à nos clients. »